• S2H INSTITUTE

Disparition programmée de certains métiers : "Des actifs lucides mais désarmés"

Mis à jour : mai 13


FocusRH







Un actif sur six anticipe la disparition de son métier dans moins de dix ans. C’est l'une des conclusions d'une enquête IFOP réalisée pour le groupe Siaci Saint Honoré*.

Analyse avec Myriam El Khomri, ancienne Ministre du Travail et directrice du conseil chez Siaci Saint Honoré.



Quelles sont les grandes conclusions de cette étude ?

Réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 3000 actifs français,

cette étude a permis de donner la parole à toutes les catégories d’actifs, du secteur privé ou public, salariés, indépendants ou demandeurs d'emploi afin de cerner leur représentation du monde du travail.


Globalement, ils expriment une vision positive de leur situation professionnelle, 78% des actifs actuellement en emploi s'en disent satisfaits.


Il ressort que plus d'un actif sur trois estime que son métier va beaucoup ou complètement se transformer, et un tiers considère qu’il pourrait disparaître dans les années à venir…

Quels sont les facteurs justifiant cette évolution ?


Propos recueillis par Frédérique Guénot


LIRE L'ARTICLE : DISPARITION PROGRAMMÉE DE CERTAINS MÉTIERS : "DES ACTIFS LUCIDES MAIS DÉSARMÉS"

NOUS CONTACTER